Accueil » Nouvelles » Nouvelles » Désalpe 2016 le 24 septembre
 

Le saviez-vous ?

Le Patois de Sembrancher
Le Patois de Sembrancher   Le patois de notre contrée est élégant. Son vocabulaire pratique est beaucoup plus étendu que le français et plus concis ; cela étonne les étrangers. Il n'y a pas de mots français équivalents à ce qu'il souhaiterait exprimer. Dans le patois, il n'y a pas de littérature, il n'y a que la tradition orale.   Il y a sept sons différents pour le A, onze pour le O, le K est l'intermédiaire entre le K et le T ; dans la prononciation, le H est aspiré comme en anglais, le C se prononce th. La façon que nous avons de "ramasser" les phrases n'est pas française. Le français tend à délayer l'idée pour la préciser. Pour nous, le fait de nous servir de peu de mots rend l'idée plus évidente, plus puissante parce que concentrée sur le besoin.   Perdre le patois, c'est perdre une identité, c'est grave ! C'est un peu comme si la pensée historique se conservait en lui, du fond des âges !   Extrait du livre de Yvonne Klecki-Voutaz *Sembrancher de mon enfance*

Lire la suite

DESALPE 2016 le 24 septembre

 

Depuis 2000, notre petite équipe participe avec un char au défilé de la Désalpe. Cette manifestation qui a permis de nous faire connaître correspond parfaitement à notre philosophie de ne pas oublier les traditions anciennes et de les valoriser au travers d'animations publiques.

 

Autrefois, nos villages étaient renommés pour le grand nombre d'artisans qui y travaillaient : forgeron, tisserand, rémouleur, maréchal-ferrant, tailleur de pierre, tonnelier, potier, sabotier, rempailleur, sculpteur, fileuse, ébéniste, etc.

 

Les traces de cet ancien patrimoine sont à peine visibles aujourd'hui. Ces hommes et ces femmes étaient pourtant les garants d'une bonne condition de vie. Le fruit de leur travail permettait de se nourrir, de se vêtir, de se déplacer, de se loger, etc.

 

Tous ces artisans à présent disparus ou à la retraite avaient acquis un savoir-faire, souvent transmis de génération en génération.

 

Quelques archives, quelques marques dans l'architecture de nos maisons, quelques outils ou accessoires subsistent encore, la plupart disséminés dans les familles.

 

Copyright © 2009 EOAS. Tous droits réservés.

EOAS - Rue Saint-Honoré - 1933 Sembrancher - Valais - Suisse

eoas_sembrancher at netplus.ch